Le maître intérieur est une notion importante au début d’un cheminement car il peut impulser le désir d’un retournement intérieur. Trouver le maitre intérieur implique de se trouver soi-même. Mais pour cela, il faut que le maître intérieur soit compris comme étant la partie en nous-même connectée au Un. C’est donc d’une certaine façon le représentant de cet absolu et de ce bonheur que nous recherchons au départ, à l’extérieur de nous-même sous la forme d’un guide, d’un enseignement ou d’autre chose. Mais la question du maitre intérieur est très subtile car elle est à cheval entre le monde duel auquel participe le cheminement (et donc le maitre) et le monde du Un où tout maitre disparait d’une certaine façon.

Le maitre et les réalités spirituelles.

Le maître intérieur est, en fait, relié en nous avec une des 3 réalités spirituelles. Il s’agit de cette réalité même à laquelle nous avons une affinité particulière et qui se manifeste dans la Présence puis la Vacuité (lire les 3 voies et les 2 vacuités ). C’est cette réalité spirituelle qui va d’une certaine manière façonner notre maître intérieur. Au plus haut de l’expérience consciente de cette réalité, c’est à travers le maître intérieur que se vit directement le Un. Ce n’est jamais le Un qui nous dirige, c’est toujours le maître intérieur qui se fait transparent et à travers lequel le Un peut nous orienter.

Le maître intérieur est aussi lié à l’ensemble des trois réalité spirituelles, il ne leur tourne pas le dos. Car c’est l’existence même de ces 3 mondes qui offre la faculté de liberté et de choix, qui est à l’origine de l’émergence de notre maître intérieur.

Le maître intérieur est au départ naturel puis il devient l’œuvre de la vie spirituelle de chacun. Il est unique. Il n’est pas que dévoilement à contrario des réalités spirituelles. C’est-à-dire que les réalités spirituelles sont là et que nous ne les créons pas, nous ne les ajoutons pas à notre vie ou expérience. Il s’agit de dévoilement, toujours. Mais le maître intérieur est ce navire qui quittera le port de ce corps, quand celui-ci cessera de vivre. Le maître intérieur est la cocréation de toute notre vie, même si cette création, en vérité, nous échappe dans le sens où il s’agit, pour beaucoup, d’un abandon conscient à certaines Forces.

Le maître intérieur invisible.

Il ne faut pas trop se focaliser sur la notion de maître intérieur pour cheminer. Il n’est d’une certaine façon que cet aspect de nous-même qui est illuminé par les rayonnements plus ou moins lointain d’un Un. Nous ne pouvons le nourrir autrement qu’en avançant dans les réalisations et en dévoilant les réalités spirituelles. Le maitre intérieur ne peut nous aider en faisant le chemin à notre place, puisque c’est lui qui attend que nous le retrouvions en le réalisant en nous-même. Le maître intérieur devrait idéalement être considéré soit comme l’élément sacré de toute chose nous rappelant à chaque instant à nous-même, soit comme ces hauteurs de beauté en nous-même que nous avons parfois légèrement dévoilées et que nous aspirons à devenir totalement.

De plus, notre maître intérieur ne fait aucun travail pour nous, ni n’accumule de connaissance intellectuelle. Nous n’avons pas de prise sur lui et il ne nous aide que parce qu’il Est ce qu’il y a de plus sacré en nous.

En clair, le maître intérieur, c’est vous quand vous vous dévoilez totalement dans la vacuité ou la pleine conscience. C’est tout.

Le maître intérieur dans les voies de vacuité.

Dans la voie des vacuités, il est essentiel de ne pas créer de dichotomie en se demandant ce que notre maître veut ou chercher à se connecter à lui. Vous êtes vous, à cet instant, et c’est en tant que cela que vous devez chercher à être sans chercher à attendre quelque chose. Cela va se dévoiler en vous progressivement, uniquement si vous restez investi dans votre conscience ou Présence de l’instant.

Si nous essayons de communiquer avec lui comme s’il s’agissait de quelqu’un, c’est que nous ne sommes pas lui, et que nous ne sommes pas dans notre être. Alors tentons simplement de retourner dans notre être.

Kundalini et pensée vibratoire

Mais, parfois, nous pouvons dialoguer avec nous-même et le maître intérieur peut se glisser dans certaines réponses qui se manifeste dans ce dialogue. Ainsi, les techniques de la pensée vibratoire permettent un contact avec ce maître intérieur.

La pensée vibratoire ne se réalise pleinement que quand nous sommes dans notre être, dans le silence de nos profondeurs, et que nous nous ouvrons à cet outil. Il devient alors utile comme conseiller, puisqu’il n’est pas une voix extérieure à nous, mais une résonance de ce que nous sommes dans notre plénitude de l’instant. Finalement, la pensée vibratoire n’est qu’un mode d’exploration, parmi d’autres, qui peut résonner ou pas avec notre cheminement. Il peut parfois être utile parfois non. (lire la pensée vibratoire.)

La pensée vibratoire est, de même que la Voie du maître intérieur, plutôt un cheminement en lien avec la voie de la kundalini.

Le maître intérieur notre ciel.

L’intérêt principal de la notion de maître intérieur c’est, en pratique, le fait qu’il est et sera toujours notre Un, un miroir vers le ou les Un. Pour nous, il n’y aura toujours qu’un seul ciel, notre maître intérieur, même si la réalité est multiple, ainsi que les Un. C’est la réalité subjective de l’être humain inscrit entre 1 ciel et 1 terre.

Le maître intérieur n’est réel qu’à l’instant où plus rien, même pas un cheveu, ne vous sépare de lui. Avant, il s’agit d’explorations, qui sont particulièrement pertinentes dans la voie de la kundalini.

Cet article s’intègre dans l’enchainement de la page enseignement

Stéphane Morelle

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

NEWLETTER: Méditation et Eveil

YOUTUBE