Le corps joue un rôle très important dans un cheminement spirituel. Pourtant il est difficile de comprendre quelle est sa juste place pour que puisse s’opérer en nous une véritable réalisation spirituelle. L’expérience de la Présence peut sembler parfois nous affranchir totalement du corps par le fait d’une ouverture à un champs de Conscience infini, Témoin ultime. Pour autant, le corps restera un obstacle ou un poids mort tant que nous ne l’aurons pas intégrer dans notre pratique. Trois étapes sont nécessaires dans une quête intérieure pour réussir à transmuter le corps-obstacle en corps-soutien : acceptation, dépassement et intégration. Ces étapes sont des préparatifs essentiels pour découvrir et approfondir la Présence. Je vous explique tout cela.
Comment se passe le cheminement spirituel ? Quel est le bateau qui nous fera traverser vers l’Autre rive ? Avant même de discuter de techniques spirituelles se posent 2 questions : faut-il « faire » quelque chose ou cela se fait-il tout seul ? Qu’est-ce que ce « faire » ? La notion d’effort intérieur est au cœur du processus de réalisation spirituelle. C’est la question fondamentale d’une pratique spirituelle. Quel est donc l’outil le plus pertinent pour approcher la Pleine Conscience, la Présence, le Soi, le Témoin silencieux, l’Absolu, le Divin ? Effort ou non-effort. L’effort et le non-effort s’opposent-ils ? Sont-ils complémentaires ? Je vous explique tout cela.
Le questionnement du « qui suis-je ? » est une étape fondamentale du processus humain. Car notre identité est, sans que nous puissions en avoir pleinement conscience, au cœur même de chacune de nos actions et paroles. Ici nous abordons la question d’un point de vue spirituel. Savoir, in fine, ce qu’il y a derrière ce « moi » que nous agitons comme un étendard à chaque instant. S’agit-il d’une âme, d’un esprit, d’un cerveau ? En abordant la question sur un plan spirituel et expérimental, peut alors se dévoiler cette révélation qu’il s’agit de conscience. Je vous explique tout ça.
Découvrir un grand maître comme Salim Michaël, c’est plonger au cœur d’une source de Connaissances inédites et d’inspirations puissantes pour nous amener vers une véritable Présence à soi-même. C’est accéder à des outils pertinents pour nous guider et nous motiver sur le Chemin ardu vers le Samadhi, l’Infini, le Divin. De nos jours, beaucoup de personnes se prétendent être un maître spirituel. Pour autant, très très peu le sont. Et parmi ceux qui le sont vraiment, rares sont ceux qui peuvent réellement nous enseigner le chemin pour parvenir à la même réalisation qu’eux. Salim Michaël avait cette capacité d’enseignement exceptionnelle.
L’observation de soi, d’un point de vue spirituel, est à la fois une technique (un moyen) et une réalisation intérieure (un résultat). Cela signifie que l’observation de soi peut soit être abordé intentionnellement dans un travail spirituel soit se révéler spontanément au décours d’une pratique de Présence. L’observation de soi est donc un indispensable à comprendre pour celui et celle qui cherchent à s’immerger dans la Présence. La réalité fondamentale derrière ces constats est que l’Observateur en nous-même est un aspect de notre nature spirituelle, en lien avec la Présence. Je vous explique tout cela.
Sur le Chemin spirituel, il existe de nombreuse techniques pour nous aider à comprendre et à réaliser l’Infini, l’Absolu en nous-même. Il existe de multiples formes pour nous guider vers l’Essentiel, le Divin. Aujourd’hui, je vous parle de la méthode de l’Axe intérieur. L’axe intérieur est une ligne énergétique qui traverse notre corps et qui est reliée à notre sensation de verticalité. C’est notre fil à plomb intérieur. L’axe intérieur s’inscrit progressivement en nous, à mesure que nous cherchons à vivre en conscience. C’est lui qui, en germe, participe au ressenti d’une inscription Pleine : ici et maintenant, les pieds dans la terre et la tête dans le ciel.
Il est difficile de faire comprendre ce qu’est La Voie, Le cheminement spirituel. La grande difficulté, c’est de parler du but de cette Voie., le Samadhi, l'Eveil, alors que justement il se situe au-delà des mots et de la pensée. C’est là le paradoxe de l’enseignement du Samadhi. Pour autant, ce paradoxe n’est pas, en essence, un obstacle, il est la porte d’accès à la Voie. Car il nous oblige à interroger ce que nous sommes par des moyens nouveaux, pour nous faire sortir de notre zone de confort. Cette interrogation, avec l’Être ou la Conscience ou les deux, va nous amener vers une autre façon de voir et sentir le monde. Je vous explique en quoi consiste un véritable enseignement du samadhi.
Samadhi de Daniel Schmidt est un film incontournable car il est unique en son genre. il est une combinaison habile de beauté esthétique et de textes vibrants qui tente d'approcher l'Essence insaisissable de la Vie. Samadhi est le film à voir si la spiritualité vous intéresse car il est à la fois convainquant, touchant, instructif, original et surtout très juste. Je vais vous expliquer pourquoi et vous donnerai en dernière partie des recommandations pratiques pour vivre au maximum l’expérience samadhi. Notamment à propos des deux parties qui sont très différentes et des méditations samadhi.